Changeons les règles

  • Le saviez-vous ? Au Burkina Faso, 3 femmes sur 4 sont en situation de précarité menstruelle. Cela signifie qu’elles n’ont pas accès aux fondamentaux pour gérer leurs menstrues convenablement.

  • Le constat : la précarité menstruelle prive les filles et femmes de certains droits fondamentaux, notamment ceux liés à l’éducation, au travail, à la santé, à la non-discrimination et à la justice sociale.

  • Notre objectif : éduquer les jeunes filles et les femmes défavorisées sur leur cycle menstruel pour qu’elles aient la bonne information et les doter de kits d’hygiène menstruel qui leur apporte, dans la durée, confort et dignité !

  • Notre méthode : conduite d’ateliers de sensibilisation et de dotation en petits groupes, avec l’appui de partenaires qui mobilisent les bénéficiaires dans leur communauté (Associations locales, groupements de femmes, CSPS, etc.). Un suivi est assuré dans la durée, pour garantir la bonne compréhension et adhésion des bénéficiaires.

  • Cible : jeunes filles et femmes en situation de précarité menstruelle, de 10 à 50 ans !

Règles élémentaires

  • Le saviez-vous ? Au Burkina Faso, une étude a démontré que 90% des femmes ne savaient pas ce qu’il se passait lors des premières règles, provoquant pour 79% d’entre elles un sentiment de peur.
  • Le constat : les menstrues font partie des sujets ultra-tabous dans la société burkinabé. Les jeunes filles vivent souvent leurs premières règles dans la honte et l’ignorance. Pour leur permettre d’être en bonne santé et à l’aise dans leur corps en changement, il est essentiel de leur apporter, dès la puberté, la bonne information sur les règles et les questions de santé et d’hygiène menstruelle.
  • Notre objectif : parler des menstrues, démystifier, expliquer, donner des clés et des outils pour que les jeunes filles puissent vivre leurs règles sereinement. Le but est qu’elles trouvent les solutions qui leur conviennent et l’information fiable, utile, positive et sans tabous.
  • Notre méthode : des ateliers sont conduits en petits groupes, menés par une infirmière d’Etat formée en santé et hygiène menstruelle. De nombreux sujets sont abordés, notamment l’anatomie féminine, le cycle menstruel, les règles, les douleurs, les avantages et inconvénients de toutes les méthodes de protection. L’objectif est de déconstruire les mythes, lever les tabous et bien outiller les jeunes filles.

    Les ateliers sont ludiques, participatifs et bienveillants ! Un véritable cadre d’écoute et de confiance pour aborder ce sujet en toute sérénité. A l’issue, les participantes peuvent composer leur kit « 1ère règles », en fonction de leurs besoins et de l’offre disponible.

  • Cible : jeunes filles de 10 à 16 ans !

Contribuez !

Que vous soyez un particulier, un acteur public, privé ou institutionnel, vous pouvez soutenir nos programmes de mécénat ! Nous pouvons cocréer un programme ou vous pouvez contribuer aux initiatives existantes.

Télécharger la brochure de partenariat

Afric’up : Ya Soôma

  • Le saviez-vous ? Au Burkina Faso, seulement 26% de femmes indiquent qu’elles ont tout ce dont elles ont besoin pour prendre soin de leurs menstrues.

  • Le constat : L’échec de répondre aux besoins des femmes et des filles en matière d’hygiène menstruelle peut entrainer des conséquences importantes pour l’hygiène de base, la santé et le bien-être, ralentissant le progrès pour atteindre l’Objectif de Développent Durable (ODD) de l’équité sur le genre et de la dignité pour tous.

  • Nos objectifs : promouvoir la coupe menstruelle auprès de 1230 femmes et poser les bases pour de futurs programmes nationaux d’envergure alliant éducation et coupes menstruelles.

  • Notre méthode :

    • Renforcer les compétences de 30 femmes leaders en matière de Droit et Santé Menstruelle, Sexuelle et Reproductive, puis leur faire découvrir la coupe menstruelle ;
    • Accompagner ces femmes dans la formation à la Gestion Hygiénique des Menstrues (GHM) et la dotation en coupes menstruelles de +1200 femmes dans leurs communautés ;
    • Évaluer l’impact sur les bénéficiaires, tirer les leçons et les partager avec les acteurs de la GHM du pays pour impulser de futurs programmes d’envergure.
  • Consortium : Ce projet, financé par Dining for Women, est mis en œuvre par les équipes de la Fondation BARKA, Menstru’elles et Femme International.